cadre de vie

A75, l’eau est une chance

Au-delà de la mise à 2 x 3 voies, l’aménagement de l’autoroute A75 permet de faire un grand bond en avant en matière de gestion des eaux. APRR apporte tout son savoir-faire environnemental pour la préservation de cette ressource et des milieux.

Jusqu’à présent, les eaux de ruissellement des chaussées de l’A75 étaient rejetées directement dans le milieu naturel, guidées par un réseau unique de fossés et de caniveaux. Lors de fortes précipitations, il y avait peu de régulation et d’importantes quantités d’eau se retrouvaient brusquement lâchées dans le milieu naturel. Surtout, aucun procédé de dépollution n’intervenait : des eaux potentiellement chargées en résidus d’hydrocarbures ou en métaux lourds se déversaient sur les terres adjacentes.

7 bassins de traitement des eaux sur 10,5 km

L’A75 compte aujourd’hui 7 bassins de traitement répartis sur les 10,5 km de chantier. Ces bassins vont stocker les eaux de ruissellement pour réguler le débit de rejet en milieu naturel et équilibrer les apports en eau dans le milieu. 

Ils vont aussi permettre de traiter les pollutions chroniques en séparant les eaux claires des hydrocarbures et des particules en suspension, qui deviendront des boues ensuite traitées en filière spécialisée. 

En cas de pollution accidentelle (produits dangereux déversés sur l’autoroute…), les eaux sont collectées dans les bassins immédiatement fermés. Piégées là, elles seront stockées puis évacuées pour être dépolluées avant tout éventuel rejet. 

Ce volet du projet de l’A75 souligne la volonté d’aménagements durables pour APRR. 

Préserver les ressources existantes

Dès l’élaboration du projet, APRR a intégré un certain nombre de mesures afin de préserver et valoriser le cadre naturel de ce secteur. À l’image de ce qui a été fait avec l’Auzon, l’étude environnementale, menée avant les travaux, a permis de disposer d’un état initial du secteur.

C’est à partir de cet état de référence qu’APRR a mis en place des mesures afin d’aménager le franchissement existant de l’Auzon pour qu’il soit favorable à la continuité aquatique et écologique. Ainsi, les travaux du pont franchissant l’Auzon ont été réalisés sans toucher au lit de la rivière. Le renforcement des berges a fait appel à des techniques issues du génie végétal, en particulier avec le traitement d’une berge envahie par une espèce végétale envahissante (fourré dense de bambous), une banquette sous l’ouvrage permettant à la faune terrestre de passer d’un côté à l’autre de l’autoroute et la pose de gîtes pour les chauve-souris. Des opérations de végétalisation ont été mises en place tout en protégeant la faune et la flore du secteur.

Nous avons toujours été écoutés

cadre de vie

Nous terminons notre web série sur l'appel à projets innovant de compensation agricole collective avec la rencontre de Serge Bionner, élu de la chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme.

Du bio d’Auvergne pour l’Auvergne

cadre de vie

Aujourd'hui, notre web série sur l'appel à projets innovant de compensation agricole collective met en lumière le projet de création d’une plateforme d’approvisionnement en fruits et légumes bio à destination du demi-gros Clermontois par l’association Auvabio.

Longue vie à l’Ail Rose de Billom

cadre de vie

Aujourd'hui dans le cadre de notre web série sur l'appel à projets innovant de compensation agricole collective lancé par APRR, découvrons le projet de développement local de la filière ail rose portée par la fédération de l’ail d’Auvergne.

Un atelier de découpe pour promouvoir le lien producteur

cadre de vie

Notre web série sur l'appel à projet innovant de compensation agricole collective lancé par APRR se poursuit avec le projet de l’association Dômes Sancy Élevage pour l’aménagement d’un atelier de découpe bovin, ovin et caprin.

Un incubateur local pour l’arboriculture fruitière

cadre de vie

APRR a lancé un appel à projets innovant de compensation agricole collective. Le Groupe apporte une enveloppe de 250 000 euros à 4 projets dont la pertinence et l’utilité s’ancrent au cœur des territoires clermontois. Nous vous présentons dans cet article le projet de l’association Îlots-Paysans qui a pour but de développer le réseau de fermes écoles.

Quand innovation rime avec végétalisation

cadre de vie

Dès l'élaboration du projet de passage à 2 x 3 voies de l'A75, APRR a mis en place des actions environnementales fortes : protection de la ressource en eau, mise œuvre d'actions pour la biodiversité… En matière de végétalisation APRR a eu recours à une technique innovante l'hydro-mulching.

Au service de l’agriculture locale

cadre de vie

Dans le cadre de la mise à 2 x 3 voies sur l’A75 de Clermont-Ferrand, APRR a lancé un appel à projets innovant de compensation agricole collective. Le groupe apporte une enveloppe de 250 000 euros pour les agriculteurs avec l’objectif de dynamiser le tissu économique local et de promouvoir l’emploi.

Au service de toutes les mobilités

cadre de vie

Le passage à 2 x 3 voies de l'A75 apportera de meilleures conditions de circulations aux usagers de l'autoroute. Mais APRR et les acteurs locaux de la mobilité ont également prévu des aménagements qui profiteront également aux adeptes des mobilités actives. Rapide tour d'horizon de ces équipements qui faciliteront les déplacements de tous les habitants de l'agglomération.

Préservation du cadre naturel : l’exemple de l’Auzon

cadre de vie

Si les travaux de mise à 2 x 3 voie de l'A75 se déroulent en grande partie en zone urbaine, l'extrémité sud du chantier quitte l'agglomération clermontoise et traverse des paysages ruraux en direction d'Issoire. Dès l'élaboration du projet, APRR a intégré un certain nombre de mesures afin de préserver de valoriser le cadre naturel de ce secteur.

Les bornes armoriées échappent à l’oubli

cadre de vie

Trois blocs de pierre, posés dans les champs ou aux bords du chemin, à quelques mètres seulement de l’A75 et de l’échangeur n° 5 de la Jonchère…

Du chantier de l’A75 aux terrains de sport !

cadre de vie

APRR ne se limite pas aux résidus du chantier lui-même. Aux abords de l’A75, la société d’autoroute réhabilite un ancien terrain de motocross pour en faire une parcelle paysagère de meilleure qualité environnementale.

Ça coule de source !

cadre de vie

Au-delà de l’élargissement, l’aménagement de l’A75 permet de faire un grand bond en avant en matière de gestion des eaux. APRR apporte son savoir-faire environnemental pour la préservation de cette ressource et des milieux.

FOUILLES PRÉVENTIVES des découvertes exceptionnelles !

au quotidien,cadre de vie

Dans le cadre du chantier d’élargissement de l’A75, APRR finance plusieurs chantiers de fouilles prescrites par l’État. L’Inrap effectue les opérations de fouilles sur les différents sites. À Veyre-Monton, le chantier de fouilles a livré des découvertes de premier ordre…

Réservez votre visite aux journées du patrimoine

au quotidien,cadre de vie

A l’occasion des journées européennes du patrimoine, APRR et l’Inrap ouvrent les portes de la fouille préventive de Pontcharaud, à Clermont-Ferrand.

Piétons, vélos et autoroute ?

cadre de vie

Bien sûr, les piétons et les cyclistes ont l’interdiction de prendre l’autoroute. Mais, APRR ne les oublie pas pour autant. Au cœur d’une agglomération où les circulations douces se développent rapidement, l’A75 intègre ces modes de déplacement lors de son élargissement.

La traversée de l’Auzon

cadre de vie

L’A75 enjambe l’Auzon, rivière naturelle d’intérêt écologique important pour la faune comme pour la flore. Pour l’élargissement de l’autoroute, APRR déploie tous les moyens nécessaires pour assurer la préservation de cet écosystème remarquable et protéger les espèces.

De Gergovie à Clermont-Ferrand : l’intégration paysagère de l’élargissement

cadre de vie

L’élargissement de l’A75 ne crée pas une nouvelle infrastructure. Il vient faciliter les circulations en limitant les emprises foncières supplémentaires nécessaires.

La mobilité de demain !

cadre de vie

APRR s’engage pour la mobilité durable avec Auvergne Clermont Métropole et le Conseil départemental du Puy-de-Dôme. Le 11 juillet 2018, la signature d’une convention entre ces trois acteurs marque leur partenariat pour travailler ensemble à l’intégration des projets d’infrastructures de transport de l’agglomération.