le chantier

Les échangeurs, au cœur de la mobilité clermontoise

← Retour à l'accueil

L’élargissement de l’A75 s’inscrit au cœur de l’agglomération clermontoise. Le changement de gabarit de l’autoroute entraîne nécessairement des modifications sur les échangeurs. Mais APRR en concertation avec les acteurs locaux (communes, métropole et département) a souhaité aussi repenser les liens avec l’agglomération et améliorer la sécurité et la fluidité des trafics sur les entrées et sorties de l’autoroute. Ces modifications sur les échangeurs auront des impacts positifs sur les circulations dans les directions est et ouest, au-delà du seul axe nord-sud de l’A75.

Échangeur 3 Zénith

Des travaux sur les bretelles en service

Les travaux sur les échangeurs ont des conséquences pour les usagers : ils nécessitent souvent leur fermeture et modifient donc profondément les habitudes de déplacement des Clermontois. Pour minimiser la gêne et limiter les perturbations, APRR a planifié le chantier pendant les périodes ou la circulation urbaine est moins importante, englobant des périodes de vacances, comme cet été, ou en dehors des grands évènements. Le phasage permet également de garantir les accès à l’A75 par des itinéraires fléchés de déviation lorsqu’une bretelle d’entrée ou de sortie est fermée.

Échangeur A71/A75/A711

Mise au norme des raccordements entre A75, A71 et A711. La bretelle de l’A711 vers l’A75 (direction Montpellier) est redessinée et occupe moins d’espace au sol. Une nouvelle bretelle sera mise en œuvre depuis l’A711 vers l’A75, dont une partie des aménagements avait pu être anticipé lors des travaux d’A71, ce qui permettra de réduire la durée de coupure.

Avant

Après

Échangeur 1 La Pardieu

Cet échangeur, situé dans une zone d’activité économique importante de l’agglomération clermontoise, les accès et sorties sont complètement adaptés pour prendre en compte les nouvelles normes environnementales et de sécurité et se raccorder aux futures 3e voies. L’élargissement du pont de l’avenue Ernest Crystal permet d’accueillir des modes de déplacements doux et les transports en commun sur l’axe est-ouest. 

Avant

Après

Échangeur 2 Aubière

L’échangeur est maintenu intégralement, et garde sa configuration tout en étant mis au normes. Toutes les entrées et sorties existantes sont connectées aux nouvelles voies puisque l’élargissement de l’A75 se réalise par l’extérieur.

Avant

Après

Échangeur 3 Zénith

L’échangeur donne accès au Zenith : il est particulièrement important pour la régulation du trafic lors des évènements qui s’y déroulent. Pour garantir plus de fluidité et accueillir des trafics ponctuellement très importants, l’échangeur est redessiné : 

  • À l’ouest de l’A75, un nouveau giratoire voit le jour, symétriquement à celui déjà existant à l’est. Il offre aussi une vraie amélioration en terme de sécurité en éliminant un carrefour dangereux obligeant les usagers à des franchissements de voies.
  • Le pont enjambant l’A75 change sa géométrie et la liaison entre les deux giratoires s’allongent permettant d’accueillir des files de véhicules plus importantes si nécessaire,
  • La sortie de l’A75 dans le sens Paris-Montpellier est plus sécurisée, car connectée directement au nouveau giratoire sans effectuer de boucle. 

Avant

Après

Échangeur 4 Roche Blanche Orcet

Cet échangeur est souvent saturé aux heures de pointe avec un trafic important en provenance ou en direction du Cendre et d’Orcet. Sa configuration est conservée, mais un shunt du giratoire situé à l’est de l’A75 permet de passer directement de la D979 à l’A75 en direction de Paris. Aux heures de pointe du matin, cela permet de séparer les flux de circulation et de limiter le trafic sur le giratoire. C’est la garantie de plus de fluidité pour de nombreux usagers.

Avant

Après

Échangeur 5 La Jonchère

C’est l’échangeur qui bénéficie des modifications les plus importantes pour le rendre plus sécurisé et fluidifier le trafic, là aussi chargé aux heures de pointe. Deux giratoires sont réalisés, un de chaque côté de l’A75 ; les entrées et sorties de l’A75 viennent s’y connecter. Cela permet de redessiner les courbes de ces bretelles pour renforcer la sécurité des usagers.

Avant

Après

Le pont du kilomètre lancé

le chantier

Les ponts actuels sur l’A75 sont bâtis sur des appuis posés en bord des chaussées. Leur structure n’est pas compatible avec le passage en 2 x 3 voies. Seule option possible : construire de nouveaux ponts enjambant la totalité des voies et s’appuyant sur de nouveaux appuis.

Démolition Reconstruction

le chantier

Au pied de l’ancien pont de l’avenue Ernest Cristal, des énormes engins munis de mâchoires destructrices ont attaqué le béton et les ferrailles du tablier. Avec leurs pinces hydrauliques et leurs cisailles de fortes puissances, on les appelle les grignoteuses !

En mai, refaites le pont avec APRR

le chantier

Pour ne rien rater, APRR a tout prévu, rendez-vous parking BBOWL, rue Éminée à Clermont-Ferrand.
Vendredi 10 mai 22h - 2h et Samedi 11 mai 9h - 13h.

70, par Toutatis

au quotidien,le chantier

Je me souviens à Gergovie… Quand nous avons chargé sur le rempart romain en descendant de notre citadelle. Si nous n’avions pas maîtrisé notre vitesse, la cavalerie se serait disloquée et j’aurai perdu de nombreux hommes emportés par leurs chevaux.

On refait les ponts !

le chantier

L’élargissement de l’A75 nécessite de redimensionner les ouvrages de franchissement de l’autoroute. Six ponts vont ainsi être démolis et reconstruits ! Explication avec Sylvain Fletty, directeur d’opération pour APRR.

À 70 km/h : plus de sécurité, plus de fluidité !

le chantier

Pendant l’intégralité de la période de travaux, la vitesse est limitée à 70 km/h sur les parties les plus contraintes de l’aménagement de l’A75 pour votre sécurité et celle des femmes et des hommes sur le chantier…

10,5 km de chantier pour votre sécurité

le chantier

Le chantier se déploie sur les 10,5 km de l’élargissement dès le départ. En extérieur, dans chaque sens, des séparateurs modulaires sont installés sur l’ensemble du tronçon…

Un chantier en trois temps

le chantier

EGIS a été chargé par APRR de la maîtrise d’œuvre de l’élargissement de l’A75. Benoit Masson, directeur de projet pour EGIS, explique les travaux.