le chantier

Des chaussées et des hommes

Après les travaux d’élargissement (ajout d’une voie), de construction et d’adaptation des ouvrages d’art, les opérations de renouvellement des chaussées préexistantes ont débuté sur l’A75 au sud de Clermont-Ferrand. Ces opérations nécessitent une organisation minutieuse et font appel au savoir-faire et à l’expertise de nombreux corps de métier rencontre avec Patrice Bussac chef d’exploitation de Colas, chargé par APRR de la réalisation de ces travaux.

A75 : Combien de personnes sont mobilisées pour ces opérations ?

Patrice Bussac : Il faut compter 20 engins avec chauffeurs, 25 camions, 10 ouvriers à pied et 6 encadrants. Au total, c’est une soixantaine de travailleurs présents chaque nuit. 

A75 : Cela représente combien de corps de métiers ?

Patrice Bussac : Il y a la partie rabotage avec les conducteurs de raboteuses, de balayeuses aspiratrices et des camions benne, les ouvriers spécialisés dans les enrobés, ceux qui s’occupent de marquage au sol, ceux qui gèrent le pontage (traitement des joints d’enrobés), ceux qui assurent la sécurité du chantier, le laboratoire interne qui vient analyser et contrôler la qualité des enrobés et bien évidemment la maîtrise d’œuvre et l’exploitant autoroutier.

A75 :Quel est le secret de la réussite de ces chantiers ?

Patrick Bussac : Avant tout l’organisation en amont. Il faut que le maître d’ouvrage, le maître d’œuvre et l’ensemble des entreprises qui interviennent sur ces opérations préparent minutieusement les nuits de travaux. La réussite du chantier dépend de cette collaboration bien avant le début du chantier.

A75 :Quelle est la spécificité d’une chaussée autoroutière ?

Patrice Bussac : Une autoroute accueille un trafic dense avec des tonnages élevés, la qualité des enrobés est une exigence sur ce type de voies. Nous prêtons une attention particulière à la réalisation des enrobés. Par exemple sur le chantier de l’A75, nous pratiquons une technique particulière de pontage vertical qui permet d’assurer un bon collage des enrobés et donc une bonne imperméabilité des différentes couches. Notre laboratoire s’assure de la conformité des enrobés en pratiquant des analyses sur le chantier. L’objectif étant de réaliser des chaussées de grande qualité capables de tenir dans le temps.

Le déroulé d’une nuit « type » est précis et minuté. 

Lorsque le niveau de trafic le permet, et pour limiter les difficultés d’accès en soirée, l’exploitant APRR procède à la fermeture uniquement du tronçon concerné de l’A75 aux environs de 21h. Les ouvriers accèdent au chantier à ce moment et chacun s’installe à son poste et prépare son matériel. Dès 21 h30, les opérations de rabotage des chaussées existantes débutent jusqu’à minuit. Les nouveaux enrobés sont ensuite appliqués sur les chaussées. À 3 h, les équipes s’attaquent au marquage au sol. Dès 5 h, place au nettoyage et à l’évacuation du matériel afin de permettre la réouverture de l’autoroute une heure plus tard.

Les travaux de chaussées marqueront une pause pendant la période hivernale, peu propice à ce genre d’opération, pour reprendre dès le printemps.

Cette étape de renouvellement des chaussées est accompagnée par l’installation de la signalisation et d’équipements tels que les panneaux à message variable, les caméras ou les mats radio. Autant d’éléments qui permettent aux usagers de voir les contours de la future A75 se dessiner.

Au printemps, les opérations sur les chaussées redémarrent

le chantier

En juillet 2020, les travaux de réfection des chaussées ont débuté sur l'A75 avec une première phase sur les bretelles de l’échangeur A71/A75/A711 et sur les bretelles du diffuseur n°2 – Aubière en mettant à profit la baisse du trafic pendant les mois d’été.

EN 2020, FÉE DES CHAUSSÉES !

le chantier

2020 sera l’année des chaussées. À partir du mois de juin, l’A75 fait peau neuve et les voies de circulation sont entièrement refaites. Mode d’emploi de cette opération qui, après une pause estivale, se prolongera jusqu’en 2021.

Un nouveau volcan ?

le chantier

Usagers de l’A75, vous avez certainement vu ce monticule s’élever jour après jour le long des voies. Rassurez-vous : pas d’éruption en perspective… La butte va même disparaître à terme : il s’agit seulement de matériaux issus du chantier stockés avant d’être triés et recyclés.

Le pont du kilomètre lancé

le chantier

Les ponts actuels sur l’A75 sont bâtis sur des appuis posés en bord des chaussées. Leur structure n’est pas compatible avec le passage en 2 x 3 voies. Seule option possible : construire de nouveaux ponts enjambant la totalité des voies et s’appuyant sur de nouveaux appuis.

Les échangeurs, au cœur de la mobilité clermontoise

le chantier

Ces modifications sur les échangeurs auront des impacts positifs sur les circulations dans les directions est et ouest, au-delà du seul axe nord-sud de l’A75.

Démolition Reconstruction

le chantier

Au pied de l’ancien pont de l’avenue Ernest Cristal, des énormes engins munis de mâchoires destructrices ont attaqué le béton et les ferrailles du tablier. Avec leurs pinces hydrauliques et leurs cisailles de fortes puissances, on les appelle les grignoteuses !

En mai, refaites le pont avec APRR

le chantier

Pour ne rien rater, APRR a tout prévu, rendez-vous parking BBOWL, rue Éminée à Clermont-Ferrand.
Vendredi 10 mai 22h - 2h et Samedi 11 mai 9h - 13h.

70, par Toutatis

au quotidien,le chantier

Je me souviens à Gergovie… Quand nous avons chargé sur le rempart romain en descendant de notre citadelle. Si nous n’avions pas maîtrisé notre vitesse, la cavalerie se serait disloquée et j’aurai perdu de nombreux hommes emportés par leurs chevaux.

On refait les ponts !

le chantier

L’élargissement de l’A75 nécessite de redimensionner les ouvrages de franchissement de l’autoroute. Six ponts vont ainsi être démolis et reconstruits ! Explication avec Sylvain Fletty, directeur d’opération pour APRR.

À 70 km/h : plus de sécurité, plus de fluidité !

le chantier

Pendant l’intégralité de la période de travaux, la vitesse est limitée à 70 km/h sur les parties les plus contraintes de l’aménagement de l’A75 pour votre sécurité et celle des femmes et des hommes sur le chantier…

10,5 km de chantier pour votre sécurité

le chantier

Le chantier se déploie sur les 10,5 km de l’élargissement dès le départ. En extérieur, dans chaque sens, des séparateurs modulaires sont installés sur l’ensemble du tronçon…

Un chantier en trois temps

le chantier

EGIS a été chargé par APRR de la maîtrise d’œuvre de l’élargissement de l’A75. Benoit Masson, directeur de projet pour EGIS, explique les travaux.