le chantier

On refait les ponts !

L’élargissement de l’A75 nécessite de redimensionner les ouvrages de franchissement de l’autoroute. Six ponts vont ainsi être démolis et reconstruits ! Explication avec Sylvain Fletty, directeur d’opération pour APRR.

La Rédaction : Pourquoi faut-il reconstruire les ponts de franchissement de l’A75 ?

Sylvain Fletty : Les ouvrages ne disposent pas d’une largeur suffisante entre leurs piles pour accueillir les nouvelles voies. Nous intégrons aussi les projets de mobilité de l’agglomération clermontoise : cela nécessite d’élargir les tabliers, comme pour le pont de l’avenue Ernest Cristal. Il faut donc complètement reconstruire ces ouvrages.

Quelles sont les étapes pour réaliser ce type d’intervention ?

Il s’agit de démolir le pont en enlevant son tablier et les piliers latéraux ; puis de venir placer un nouvel ouvrage qui correspondra à la nouvelle largeur de l’A75 après l’ajout des nouvelles voies. Cela parait simple sur le papier, mais c’est un chantier qui mobilise des moyens et des techniques de pointe en matière de génie civil.

Allez-vous couper la circulation sur l’autoroute et sur les itinéraires de franchissement ?

Il n’y aura pas de coupure de circulation sur l’A75. Pour les franchissements, l’objectif est de limiter au maximum les interruptions de trafic. Pour les itinéraires avec un fort trafic, nous allons d’abord construire un pont provisoire ou le nouveau pont, selon les configurations. Nous y détournons la circulation pendant que nous effectuons les travaux de démolitions de l’ancien pont et sa reconstruction quand cela est nécessaire. Dans certains cas, nous serons obligés de couper les franchissements : des itinéraires de déviation sont alors mis en place.

À 70 km/h : plus de sécurité, plus de fluidité !

le chantier

Pendant l’intégralité de la période de travaux, la vitesse est limitée à 70 km/h sur les parties les plus contraintes de l’aménagement de l’A75 pour votre sécurité et celle des femmes et des hommes sur le chantier…

10,5 km de chantier pour votre sécurité

le chantier

Le chantier se déploie sur les 10,5 km de l’élargissement dès le départ. En extérieur, dans chaque sens, des séparateurs modulaires sont installés sur l’ensemble du tronçon…

Un chantier en trois temps

le chantier

EGIS a été chargé par APRR de la maîtrise d’œuvre de l’élargissement de l’A75. Benoit Masson, directeur de projet pour EGIS, explique les travaux.