Le projet

Un projet pour toutes les mobilités !

Fin 2020, vous circulerez sur 2 x 3 voies sur l’A75 entre la jonction avec l’A71 et l’échangeur de la Jonchère (n°5) situé sur la commune du Crest : au-delà du projet autoroutier, l’aménagement s’intègre aux nouvelles mobilités et aux aménagements de l’agglomération clermontoise.

Un projet national

  • Inscrit dans le plan de relance autoroutier, signé entre l’État et les sociétés d’Autoroute en 2015. 
  • Au cœur d’un grand itinéraire nord-sud (Paris – Montpellier – A71 et A75).
  • Pour fluidifier la circulation lors des grands départs de l’été.

Un projet pour l’agglomération et la région

  • Un itinéraire pour contourner l’agglomération de Clermont par l’est et desservir le sud du territoire.
  • Une réponse à la congestion quotidienne aux heures de pointe.
  • Un projet intégré à la mobilité globale dans l’agglomération et qui prend en compte les autres modes de déplacement.

Une autoroute sans péage

  • Les 10,5 km entre Clermont-Ferrand et Le Crest restent entièrement libres de péages.
  • APRR finance le projet à 100 % pour un coût total de 170 millions d’euros.
  • Une infrastructure aux normes autoroutières qui renforce la sécurité des usagers au quotidien.
  • Une vitesse d’exploitation maintenue à 110 km/h après les travaux.

Plus de fluidité

  • Dans chaque sens, la nouvelle voie est réalisée par l’extérieur, à côté des deux voies existantes.
  • La largeur des voies actuelles est maintenue (3,5 m chacune) et les nouvelles voies sont calibrées sur ce gabarit.
  • L’échangeur n° 5 de la Jonchère est repensé avec la création de deux giratoires pour faciliter la répartition des trafics et les accès à l’A75.
  • Un shunt du rond-point de l’échangeur n° 4 côté est permet aux usagers d’entrer directement sur l’A75, sans passer par le giratoire.

Plus de sécurité

  • Une bande d’arrêt d’urgence de 3 mètres de large vient s’ajouter en extérieur dans chaque sens.
  • Les échangeurs, les ouvrages et les carrefours de raccordement sont améliorés et mis aux dernières normes de sécurité.
  • APRR réalise un ouvrage de soutènement pour consolider définitivement le remblai de la Jonchère.

Plus de mobilité

  • 6 ponts permettent des traversées de l’autoroute pour le trafic automobile. Leur conception actuelle ne permet pas de procéder à l’élargissement sans intervenir sur leurs structures. Ils sont entièrement déconstruits et reconstruits au cours du chantier.
  • APRR intègre les projets de l’agglomération pour la mobilité. Le pont de la RD765 est reconstruit par APRR pour accueillir deux larges trottoirs, une piste cyclable dans chaque sens et la plateforme du futur Bus à Haut Niveau de Service. La largeur du pont est portée à 34 mètres.
  • Le passage piétons/vélos sous l’autoroute au niveau de La Pardieu est réaménagé et réouvert aux circulations douces.
  • Réalisation de bandes cyclables sur le pont de la rue de Sénèze et celui de la RD137.
  • Amélioration des aménagements pour les modes doux sur l’avenue de Cournon (RD212 — Km lancé).

Plus pour l’environnement

  • Des protections phoniques viennent se placer dans les deux secteurs urbanisés les plus proches de l’A75 (rue de Senèze à Clermont-Ferrand puis Pérignat-lès-Sarliève). Un merlon paysager permet également d’améliorer l’intégration de l’autoroute entre les échangeurs n° 2 et 3.
  • La traversée de l’Auzon et de sa zone humide fait l’objet d’un traitement spécifique et la nouvelle infrastructure ne s’implante pas dans le lit du cours d’eau.
  • Des mesures de compensation sont prises pour le rétablissement des zones humides impactées (l’Artière, l’Auzon et entre les échangeurs n° 3 et 4). D’ores et déjà, APRR s’est engagé à assurer la reconstitution de 1,27 ha de zone humide.
  • APRR agit pour l’environnement en réalisant un réseau d’assainissement pour les eaux issues de la chaussée autoroutière, qui permet de traiter les eaux avant rejet et de confiner une éventuelle pollution accidentelle. Cet aménagement était inexistant jusqu’à présent.